tram rouge langlet.jpg

Crédit photo : Rêve Ville (Alain et Feng Hatat)

De Neufchâtel au CHU, avec un prolongement vers Bezannes, la ligne de tram traverse les principaux points de concentration de population : quartiers d’habitat dense, gares SNCF, centre-ville, pôles générateurs (employeurs publics, pôles universitaires, centre commerciaux, culturels, etc...). Le tramway dessert un tiers de la population, 27 % des emplois et 75 % des étudiants.

 

  • Une ligne de tram et deux services A et B dès 5h30
  • Une fréquence de 5 à 6 mn 
  • Un réseau de soirée en deux périodes
       dimanche, lundi, mardi et mercredi : 21h à 23h30
       jeudi, vendredi et samedi : 21h à 0h30

 

Une ligne du Nord au Sud

Sur les 11,2 km du tracé nord-sud de la ligne, on dénombre 23 stations aux couleurs du tram. Chacune d’entre-elle est constituée d’un quai long de 40 m et large de 3,10 m avec une pente maximum de 5%.

Le système APS (Alimentation par le Sol) a été choisi en centre ville sur 1,9 km, entre la Place de la République et la Comédie et permet ainsi de préserver le patrimoine historique alentour de la cathédrale.

La flotte est composée de 18 rames de tram de la gamme Citadis d'Alstom dont la livrée, un arc en ciel faisant éclater les couleurs en dégradés polychromes, est signée du designer franco-suisse Ruedi Baur.

Les stations disposent de deux abris d’une longueur de 6 ou 7 m, séparés par un intervalle de 2 m. Les 46 abris des stations qui jalonnent la ligne à 500 m d'intervalle en moyenne ont été imaginés par le designer nantais Sovann Kim, pour être en harmonie avec les rames.

Leurs couleurs vives des stations font référence à celles des rames du tramway et aux vitraux de la cathédrale.
Accessibles aux personnes à mobilité réduite, ces abris accueillent bancs, totems, distributeurs automatiques de titres, bornes d’information, appuis ischiatiques…

 

Propre , silencieux, confortable et accessible
Fonctionnant à l’énergie électrique, le tramway ne rejette ni gaz, ni fumées. Il se déplace presque sans bruit et propose des conditions de transport agréables : espace, luminosité, air conditionné, nombreuses places assises. Les portes de 1,30 m au centre de chaque rame facilitent l’accès aux fauteuils roulants et aux poussettes tout comme les boutons d’appel placés à 1 m du sol, les planchers bas ou encore les seuils et rampes d’accès ou la signalétique pour les malvoyants.

 

Une rame en chiffres
Longue de 32,40 m et large de 2,40 m, chacune des 18 rames en service pèse 40 tonnes. Sa puissance de 4 fois 120 kw permet d’atteindre la vitesse maximum de 70 km/h. Pour tourner, il lui faut un rayon de 25 m minimum. Elégante et colorée, lumineuse avec une surface vitrée de 70%, chaque rame dispose de deux portes simples de 80 cm de large et de quatre portes doubles de 1,30 m. Un plancher bas facilite l’accueil les personnes à mobilité réduite, des enfants dans des poussettes… La capacité d’une rame est de 205 places dont 56 assises.

 

La voie en chiffres
Les 11,2 km de la ligne comptent 50 aiguillages et ont nécessité la pose de 49 000 m de rails pour un poids de 2 500 tonnes, 2 500 soudures aluminothermiques, 13 000 m3 de béton et 1 500 m3 de ballast. Des chiffres à la mesure de l’importance du chantier. Appitrack, le système de pose de voie automatisée développé par ALSTOM, a été mis en oeuvre sur 65% du tracé. 

 

Du vert sur la ligne
Tilleuls, ormes de Sibérie, chênes de Bourgogne, féviers d’Amérique, frênes américains, pommiers, poiriers, cerisiers… Au total, 41 essences différentes adaptées au climat et à la nature du sol ont été plantées.
Quelques chiffres : 1700 arbres, près de 35 000 arbustes, 47 000 plantes vivaces graminées, 39 000 végétaux « couvre sol », 60 000 m2 de gazon.

 

Le centre d’exploitation et de maintenance
Situé sur la ZAC de Bezannes, le CDEM est implanté le long de la ligne de tramway, entre le quartier Croix-Rouge et la gare Champagne-Ardenne TGV. Sur une parcelle de 55 000 m2, il occupe 5 000 m2, regroupant les aires de stockage des rames, les ateliers et les locaux d’exploitation. Assurant la double fonction de bâtiment industriel et de lieu d’activités tertiaires, il a été pensé comme un lieu socialement et écologiquement avancé.

Renseignez-vous, abonnez-vous